À propos

Catherine Dajczman

À propos

Mon parcours

Praticienne et enseignante en travail rituel depuis près de 15 ans maintenant, je complète en 2005 une formation en psychologie sacrée et rites de passage offerte par l’école HO Rites de Passage. J’y enseignement maintenant depuis plus de 10 ans. Également comédienne, directrice artistique de la compagnie de théâtre NU et percussionniste, mes champs d’expériences incluent la musique, la communication consciente, le mouvement.

Imprégnée de l’enseignement de mes différents mentors, une pratique métissée, multidisciplinaire et singulière à vu le jour; une approche qui place l’intégrité du corps et de la présence au premier plan.

Depuis 2018, je suis à la maitrise en étude des pratiques psychosociales. Un programme qui permet de faire une démarche de réflexion structurée, rigoureuse, scientifique et critique sur sa pratique professionnelle ayant comme objectif: la transformation du sujet, le renouvellement de sa pratique et la construction de connaissances. 

Mon élan

« Pour les groupes comme pour les individus, vivre, c’est sans cesse se désagréger et se reconstituer, changer d’état et de forme, mourir et renaître. C’est agir puis s’arrêter, attendre et se reposer pour recommencer ensuite à agir, mais autrement. Et toujours, ce sont de nouveaux seuils à franchir : seuils de l’été ou de l’hiver, de la saison ou de l’année, du mois ou de la nuit ; seuil de la naissance, de l’adolescence ou de l’âge mûr, de la vieillesse, de la mort ; et seuil de l’autre vie pour ceux qui y croient. Chacun d’entre nous, au cours de son existence, doit assumer une multitude de transformations plus ou moins bouleversantes. De la naissance à la mort, nous transitons d’un passage à un autre. 

Arnold van Gennep, ethnologue et folkloriste, Les Rites de Passage, 1909

 

Le mythologue américain Joseph Campbell dit que les sociétés contemporaines sont terribles, car elles ont évincé toute forme de rites de passage. Pourtant, cet appel à faire peau neuve (comme individu, comme collectivité et comme humanité) est plus criant que jamais. Comment œuvrer collectivement à bâtir « l’âge adulte » de notre culture ? Comment réintroduire dans nos existences « ces façons » que l’être humain avait de ponctuellement mourir pour renaître. Comment y repuiser notre pleine présence, notre pleine reliance et passer d’une culture de résignation à une culture debout, qui nous redresse individuellement et collectivement. Parce qu’ « un homme debout est le plus beau des monuments »
Georges Batailles

Dans mon parcours j’ai oeuvrée ou complétée

  • Un diplôme en psychologie sacrée et rites de passage (École HO de Rites de Passage, Montréal, de 2006-2008)
  • Plus de 10 ans d’enseignements à l’école HO Rites de Passage: au Québec, en France et en Arizona, depuis 2007
  • Plusieurs stages sur mesure offerts aux élèves et professeurs du département de Psychosociologie de L’UQAR( Université du Québec à Rimouski) depuis 2015
  • Ma formation professionnelle en théâtre interprétation, à Option Théâtre du collège Lionel Groulx. Graduée en 2001
  • La fondation et la création de ma compagnie de Théâtre : le théâtre NU, 2009
  • Plusieurs années de formations en percussions diverses ( djembé, doum doum, tambour mère, etc.) avec différents professeurs dont Mélissa Lavergne, Kattam Lakari-Coté, Mamady Keita, Oumar N’Diaye, Luc Boivin, etc., depuis 2001
  • Plus de 10 ans d’enseignement de la percussion : cour de groupe hebdomadaire\ Stage intensif offert aux étudiants de l’École Nationale de Théâtre du Canada\ Atelier de médiation culturelle créée par Marie Eykel à la maison de la culture Hochelaga Maisonneuve, etc.
  • La Formation de facilitateur en Biodanza (2e année terminée), 2014-2016
  • Collaboration et assistance avec la femme de théâtre, pédagogue et auteure Pol Pelletier, 2007 à 2017
  • Assistance auprès de l’enseignante et auteure Ma Prémo, 2001 à 2015
  • Des stages en communication consciente et focussing avec Gina Cenciose et Julie Champagne-Grenier, 2014 à 2017
  • La pratique du Théâtre Play Back avec le groupe Living histories ensemble, en lien avec « Histoires de vie des Montréalais déplacés par la guerre, le génocide et autres violations des droits de la personne »de 2007 à 2012
  • La Co création, avec Sylvie Cotton, du Projet Transmission. Un projet de médiation culturelle qui combine l’art visuel, la performance, le travail rituel. Avec les résidents de La Maison des aînées Hochelaga Maisonneuve, des jeunes de Montréal et la compagnie d’art visuel C2S. 2013